Titre "Migrant ? Réfugié ? Différences et définitions"
Migrations et réfugiés

Migrant ou réfugié ? Différences et définitions

« Migrant », « réfugié », « sans papiers ».

 

Des termes souvent mal employés, provoquant des amalgames. Or il est fondamental de savoir de quoi nous parlons. Il existe divers termes qui renvoient à des situations et à des statuts différents. Les définir permet de mieux comprendre les phénomènes migratoires, d’éviter les confusions et de combattre la désinformation qui se répand en la matière. Voici donc les définitions des principaux termes que l’on retrouve dans les médias et les discours parlant de migrations.

 

 

Qu’est-ce qu’un migrant ?

 

Définition

 

Un migrant est une personne qui quitte son lieu de résidence habituelle et s’installe temporairement ou durablement dans une autre région ou un autre pays.

Le terme « migrant », tel que défini par l’OIM (Organisation Internationale pour les Migrations), est un terme générique non défini dans le droit international. Il ne correspond à aucun statut juridique.

 

Émigré et immigré

 

Les termes « émigré » et « immigré » sont souvent confondus entre eux. Un émigré est une personne qui a quitté son pays d’origine, alors qu’un immigré est une personne qui s’est installée dans un autre pays.

Ces deux termes illustrent deux étapes du processus migratoire : quitter son pays (émigrer) et s’installer dans un autre pays (immigrer). Comme le précise l’OIM dans son lexique, l’émigration se situe du point de vue du pays de départ, alors que l’immigration se situe du point de vue du pays d’arrivée.

 

 

Route avec panneau disant "Stop Border Control"

 

Travailleur migrant, migrant économique, migrant environnemental ou climatique, migrant en situation régulière, migrant en situation irrégulière

 

Un travailleur migrant est une personne qui va exercer, exerce ou a exercé une activité rémunérée dans un Etat dont elle n’est pas ressortissante, selon l’article 2.1 de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille.

 

Un migrant économique est une personne qui a migré pour améliorer sa situation économique.

 

Un migrant environnemental ou climatique est une personne qui est contrainte de quitter son lieu d’habitation en raison d’un changement environnemental ou climatique qui influe négativement sur ses conditions de vie.

 

Un migrant en situation régulière est une personne qui franchit ou a franchi une frontière internationale et est autorisée à entrer ou séjourner dans l’État de destination en application de la législation dudit État ou des accords internationaux conclus par celui-ci.

A l’inverse, un migrant en situation irrégulière est une personne qui franchit ou a franchi une frontière internationale sans autorisation d’entrée ou de séjour.

 

 

Qu’est-ce qu’un réfugié ?

 

Panneau sur une porte disant "Refugees welcome"Un réfugié est une catégorie particulière de migrant. Il s’agit d’une catégorie juridique qui correspond à un statut juridique particulier.

Un réfugié est, selon la Convention de Genève de 1951, une personne qui craint avec raison d’être persécutée du fait de l’un des motifs suivants : sa race, sa religion, sa nationalité, son appartenance à un certain groupe social, ses opinions politiques ; et qui se trouve hors de son pays d’origine.

Remarquons que le terme « réfugié politique » est impropre car il renvoie seulement à l’un des cinq motifs de persécution listés par la Convention. Il ne s’agit pas d’une catégorie juridique à part entière.

Une fois que la personne a été reconnue comme était « réfugiée », elle bénéficie d’une protection internationale en raison de sa situation.

 

 

Qu’est-ce qu’un demandeur d’asile ?

 

Définition et différence avec le réfugié

 

Un demandeur d’asile est une personne demandant à bénéficier de la protection internationale.

Elle a déposé une demande d’asile. Si sa demande est acceptée, les autorités estimant que sa situation le justifie, elle pourra devenir réfugiée, en fonction des critères vus dans la définition du terme « réfugié ».

Tout réfugié a ainsi été demandeur d’asile. Mais tout demandeur d’asile ne deviendra pas un réfugié.

En effet, si les autorités estiment que sa situation ne correspond pas aux critères requis pour devenir réfugié, le demandeur d’asile peut soit voir sa demande rejetée, soit se voir accorder la protection subsidiaire.

 

Titulaire de la protection subsidiaire

 

L’Union européenne a créé cette catégorie pour faire bénéficier d’une protection internationale des personnes qui n’ont pas été qualifiées de réfugiées.

Il s’agit de « la personne dont il y a des motifs sérieux et avérés de croire qu’elle court un risque réel d’atteinte grave en cas de retour dans son pays d’origine ».

 

 

Autres catégories

 

Les apatrides

 

Les apatrides sont des personnes qui n’ont pas de nationalité.

Elles sont protégées par la Convention des Nations Unies relative au statut des apatrides.

 

Les déplacés internes

 

Les déplacés internes sont des personnes qui déplacent à l’intérieur de leur pays pour fuir des situations de crise (guerres, catastrophes environnementales, etc), sans traverser une frontière internationale.

 

Les mineurs non accompagnés

 

Un mineur non accompagné, ou isolé, est un migrant mineur qui n’est pas accompagné d’un adulte.

En raison de sa vulnérabilité, il doit faire l’objet d’une attention particulière de la part de l’État d’accueil.

 

 

Le cas des « sans-papiers » et des « clandestins »

 

Les « sans-papiers » sont des étrangers en situation irrégulière. Il peut s’agir par exemple de demandeurs d’asile dont la demande de protection a été rejetée, ou encore de personnes arrivées sur le territoire de manière régulière mais dont le visa a expiré.

Il s’agit d’un terme du langage courant, non juridique. Il est préférable de parler d’ « étrangers en situation irrégulière » plutôt que de « sans-papiers » car ce second terme est stigmatisant, alors que le premier désigne de manière objective la situation juridique des personnes concernées.

 

Il en va de même du terme « clandestin », qui désigne également de manière stigmatisante un étranger en situation irrégulière. Ce terme est à éviter.

 

 

Conclusion

 

Désormais vous connaissez la différence entre ces différents termes et vous pourrez donc les utiliser à bon escient.

Employer le bon terme permet de désigner et d’appréhender au mieux les phénomènes migratoires.

 

Welcome refugees, planète et mains tendues
Image par Gerd Altmann de Pixabay

 

 

Vous avez aimé cet article ? Épinglez-le !

 

Migrant ? Réfugié ? Différences et définitions. Épingle Pinterest

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.