Pourquoi on devrait toustes fréquenter des personnes issues d'autres cultures. Street art à Marsaxlokk, Malte
Interculturalité

Pourquoi on devrait toustes fréquenter des personnes issues d’autres cultures

“Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis”

Antoine de Saint-Exupéry

 

Diversité culturelle, street art à Marsaxlokk, Malte
Photo prise à Marsaxlokk, Malte.

À notre naissance, nous avons été rattaché.e.s à une culture, un pays, une ethnie, un groupe social donnés. Puis, au cours de notre éducation, nous avons été plus ou moins confronté.e.s à l’existence d’autres cultures et groupes sociaux. Ou plutôt, nous n’avons pas toustes eu la chance de côtoyer des gens issus de cultures et groupes sociaux différents dès notre enfance.

La curiosité et l’envie de découvrir d’un côté, la peur de la différence de l’autre. À l’heure de fréquenter des personnes issues d’autres cultures, l’être humain est tiraillé entre ces deux tendances. Enfant, n’étions-nous pas curieux.ses de tout, animé.e.s par l’envie de découvrir ce qui nous entourait ? Mais les adultes ne nous ont-ils pas appris à nous méfier de l’inconnu, et des inconnu.e.s ?

Devenu.e.s adultes, nombre de personnes gardent ou développent une méfiance, voire une défiance, à l’égard des autres cultures. Certains ne songent tout simplement pas à élargir leur cercle social et se contentent de leur cadre familier.

Pourtant, on gagnerait toustes à fréquenter des personnes issues d’autres cultures.

Car rencontrer et côtoyer des gens de tous horizons nous enrichit, au même titre que voyager.

Voici pourquoi :

 

Pour en apprendre plus sur les autres cultures…

Rencontrer des personnes issues d’autres cultures et nouer des liens avec elles est une merveilleuse façon de casser les préjugés et stéréotypes qui courent à leur encontre. Cela permet de briser cette frontière le plus souvent invisible qui existe entre les différentes communautés, même lorsque celles-ci cohabitent au sein de la même ville. Partir à leur rencontre avec l’esprit ouvert, dépouillé de tout préjugé ou stéréotype réducteur, est un excellent moyen d’en apprendre plus sur leur culture. L’Autre a tant à nous faire découvrir.

 

… et sur notre propre culture

De manière plus inattendue, les relations interculturelles nous permettent d’en apprendre plus sur notre propre culture. Au fil des discussions et du temps passé ensemble, nous réalisons que notre façon de penser et de faire les choses n’a rien d’universel. Nous apprenons à mettre notre culture en perspective. Si certaines conceptions et façons de faire nous paraissent naturelles, c’est uniquement car elles nous ont été enseignées dès notre plus tendre enfance et que nous nous y sommes habitu.é.s. Ce qui paraît naturel, « normal » pour l’un.e, ne l’est pas pour l’autre. « Normal ». Ce terme même, aux accents universalistes, se rapporte en réalité à une norme sociale somme toute très relative. Autrui nous tend alors un miroir pour mieux nous connaître.

 

Pour nouer des relations enrichissantes

Rencontrer des personnes venues des quatre coins du monde nous permet de nouer des relations enrichissantes. Nous sortons alors de la routine et élargissons notre cercle social. Échanger notre point de vue avec quelqu’un issu d’une autre culture est intéressant et stimulant. Nous devenons riches de ce que les autres ont de différent à nous apporter. Les relations interculturelles sont enrichissantes, tout comme les voyages.

À ce sujet, nourrir ce type de relation nous permet aussi en quelque sorte de voyager, sans même changer d’endroit lorsque ces personnes issues d’autres cultures viennent jusqu’à notre lieu de résidence.

 

No hate – street art à Msida, Malte.
Photo prise à Msida, Malte.

 

Pour pratiquer les langues étrangères

La plupart du temps, les personnes issues d’autres cultures parlent des langues étrangères. Entrer en contact avec elles est une excellente opportunité de pratiquer et de perfectionner vos compétences linguistiques. Par exemple, vous pouvez parler anglais avec l’Américaine qui étudie dans la même promotion que vous, ou encore tester votre arabe avec le Syrien qui tient un restaurant près de chez vous. Parfois même, de belles amitiés interculturelles naissent de la volonté de pratiquer les langues étrangères. Nous cherchons des correspondants linguistiques ou partenaires de langue pour progresser. Résultat : notre niveau en langues s’est beaucoup amélioré et nous nous sommes faits de nouveaux.elles ami.e.s.

 

Pour lutter contre l’ignorance, le racisme et la xénophobie

Côtoyer des étrangers, des gens d’autres cultures permet, nous l’avons vu, d’apprendre plein de choses sur les autres cultures. C’est une belle manière de lutter contre l’ignorance. Cette ignorance est à combattre, car elle est à l’origine de la peur de l’autre, elle-même source de racisme et de xénophobie. Etymologiquement, « xénophobie » désigne d’ailleurs la peur de l’étranger.

Au contact des étrangers, nous découvrons leur culture telle qu’elle est réellement, et non telle que certains discours veulent nous faire croire qu’elle est. En apprendre plus sur les autres cultures permet de déconstruire les stéréotypes. Plus les gens partiront à la rencontre des autres cultures, moins ils seront enclins à adopter des attitudes et des comportements racistes et xénophobes.

 

Pour élargir notre point de vue

Fréquenter des personnes issues d’autres cultures et élargir son point de vue - Œil de luzzu, bateau traditionnel de Malte.
Élargir son point de vue – Œil de luzzu, bateau traditionnel de Malte.

Nouer des relations interculturelles et avoir des discussions enrichissantes nous permet d’élargir notre point de vue. Nous découvrons alors d’autres manières de voir les choses, une autre vision du monde. Chaque échange est l’occasion de mettre en perspective notre propre culture. Parfois, en écoutant les raisons pour lesquelles l’autre voit les choses de telle ou telle manière, nous finissons par remettre en question certaines croyances et changeons d’opinion sur certains sujets.

Par exemple, après avoir entendu le récit d’un ami relatant son enfance vécue dans le dénuement quelque part en Asie, et à l’immense joie ressentie le jour où on lui a offert un vélo fait de pièces récupérées, nous pouvons remettre en question les excès du matérialisme en Occident.

Notre point de vue s’élargit, grignotant l’ethnocentrisme dont nous pouvions inconsciemment faire preuve.

 

L’importance de fréquenter des personnes issues d’autres cultures dès l’enfance

Pour toutes les raisons précédentes, je pense qu’il est important de fréquenter des personnes issues d’autres cultures dès notre plus jeune âge. Il revient alors aux parents de faire découvrir à leurs enfants les autres cultures du monde. Une excellente manière de faire est que les parents côtoient eux-mêmes des gens de tous horizons, donnant ainsi l’exemple à leurs enfants. Un.e enfant qui aura été au contact d’étrangers trouvera alors normal d’aller à la rencontre des autres cultures et aura acquis de précieuses compétences interculturelles.

L’école est l’autre milieu par excellence pour enseigner aux enfants l’interculturalité. Il s’agit, là aussi, d’une belle manière de lutter contre les préjugés, les stéréotypes, ainsi que le racisme et la xénophobie.

Enfin, dans la mesure où cela est possible, emmener un enfant en voyage lui permettra de commencer à découvrir les autres cultures et la beauté du monde.

 

 

Alors, partez à la rencontre des personnes issues d’autres cultures, que ce soit dans votre rue ou à l’autre bout du monde.

Qu’attendez-vous pour faire connaissance avec vos voisins indiens ou finlandais ?

 

Vous avez aimé cet article ? Épinglez-le !

 

Pourquoi on devrait toustes fréquenter des personnes issues d'autres cultures - Épingle Pinterest

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.